Principes de bases pour bien choisir sa cuisine

cuisine-ambiance-soft-etapes-projet

Vous avez un projet de cuisine aménagée ? Avant de vous lancer, découvrez les critères déterminants dans le choix d’une nouvelle cuisine équipée ainsi que les conseils de notre cuisiniste. Un projet de cette importance se prépare sérieusement ! BATIXEL vous aide à définir votre projet…


1. L’ergonomie en cuisine

Les grands enjeux d’une cuisine ergonomique sont les suivants : 1) Réduire les efforts. 2) Privilégier le confort. 3) Favoriser l’accessibilité. 4) Mieux gérer l’espace.

  • Le confort, la sécurité et l’efficacité en cuisine — La cuisine intégrée n’est pas un assemblage hétéroclite de meubles sur le longs linéaires, loin de là. Pour être fonctionnelle, cette pièce à vivre – sans doute l’une des plus importantes de votre maison – doit être bien pensée, bien aménagée, avec des rangements astucieux, des équipements pratiques et parfaitement adaptés à vos besoins. De ce fait, une cuisine ergonomique se caractérise par la meilleure adéquation entre les fonctions, les meubles, les appareils et leurs utilisateurs, l’objectif étant de faciliter les activités au plus grand nombre, avec un maximum de confort, de sécurité, d’efficacité et de plaisir !
  • Le temps passé en cuisine — On passe en moyenne 45 minutes par jour et par famille dans sa cuisine dont 4 minutes en déplacements, 5 minutes en lavages (si on est équipé d’un lave-vaisselle), 8 minutes en rangement, 10 minutes en cuisson et 18 minutes en préparation des repas. Voilà pour les chiffres !
  • Les déplacements en cuisine — Dans cet espace, ce sont au moins 100 changements de zone qui sont effectués par jour au cours desquels différents ustensiles sont utilisés presque 30 fois, les portes et les tiroirs sont ouverts et refermés 80 fois. Au cours des repas, près de 30 déplacements vont vers la table ou en reviennent.
  • Une cuisine ergonomique : Avoir une cuisine ergonomique, c’est avoir une cuisine bien conçue et dotée d’aménagements fonctionnels qui permet alors d’utiliser, au mieux, son temps dans l’espace disponible et de faciliter ainsi le travail de préparation des repas.

2. Adaptez la cuisine à votre taille

Dans une cuisine, il est important que tous les rangements et les ustensiles soient accessibles directement à portée de main, dans toutes les directions.

  • La hauteur — La hauteur des éléments et des plans de travail doit être étudiée en rapport avec la taille de ses utilisateurs. Si vous avez des enfants, pensez également à eux ! Les meubles hauts doivent pouvoir être atteints facilement sans avoir recours à l’utilisation de marche pied et la hauteur des plans de travail doit permettre une utilisation agréable de la plaque de cuisson et une utilisation de l’évier qui ne casse pas le dos. Pour info, l’évier devrait se trouver à une hauteur équivalant à celle de votre nombril.
  • La profondeur — La profondeur des plans de travail et des caissons des meubles doit correspondre à la taille des bras, de manière à pouvoir en atteindre le fond facilement sans se tendre ou se plier. Les bras tendus sont moins forts et moins précis et demandent plus d’efforts. Pensez à tous les membres de la famille, sans oublier les enfants !
  • Les évolutions — Les évolutions en matière de cuisines intégrées ont été nombreuses ces dernières décennies. Les critères d’amélioration retenus ont été l’esthétique, le confort et la praticité. La croissance de la taille moyenne des Français a également amené les cuisinistes à concevoir des meubles plus hauts et plus profonds, en vue d’accroître les volumes de rangement. Des meubles toujours plus ingénieux permettent aujourd’hui de gagner en espace de rangement. Dorénavant, la moindre place peut être utilisée ; bien évidemment, il convient de réserver les emplacements les moins accessibles aux ustensiles les moins utilisés.

3. La cuisine sur mesure

  • Le confort sur mesure — Beaucoup de solutions existent, souvent simples et astucieuses, pour élaborer une cuisine sur-mesure aux dimensions humaines et en rendre l’usage plus confortable et plus pratique. Vous avez le choix entre une multitude d’aménagements intérieurs de meubles et de tiroirs, d’équipements de crédences pour mettre les objets de tous les jours à portée de la main, de systèmes de déport articulés qui ramène le fond des meubles à votre portée, et même de systèmes d’ouverture « Mains libres » pour les portes et les tiroirs…
  • Les distances de dégagement conseillées — Pour vous assurer toujours une impression de cuisine sur mesure, agréable à utiliser et qui vous approtera une satisfaction complète de vos aménagement et de vos appareils, vous devriez conserver un espace de circulation et de dégagement suffisant devant les meubles :
    • 80 cm devant un meuble standard.
    • 90 cm devant un lave-vaisselle.
    • 1 mètre devant une cuisinière.
    • 80 cm devant un réfrigérateur.
    • 85 cm devant un four encastré.
    • 1 mètre entre deux linéaires de meubles.

4. Conseils d’aménagement de cuisine

Pour s’assurer un bon aménagement de cuisine, il faut bien utiliser l’espace et les volumes.

  • Un bon aménagement de cuisine – Il est important de bien sélectionner ses meubles, ses placards et ses tiroirs en préférant ceux qui offrent des ouvertures faciles, de manière à favoriser l’accès au contenu des rangements. Chaque fois que cela est possible, on prévoira l’usage de meubles de grandes largeurs, équipés de tiroirs ou de portes à ouverture totale, d’étagères coulissantes ou pivotantes.
  • Réduire les efforts — Le travail dans la cuisine doit pouvoir se faire avec un minimum d’efforts et donc avec un minimum de contraintes. Pour l’aménagement de votre cuisine, privilégiez les tiroirs et les coulissants dans les meubles bas ce qui limitera le besoin de se courber ou de se mettre à genoux pour atteindre le contenu rangé au fond des meubles. Ce type d’organisation apporte un gain véritable en visibilité tout en optimisant les volumes de rangement.
  • Une organisation logique et efficace — Pour une meilleure organisation dans la cuisine, il peut s’avérer très pratique à l’usage de ranger les accessoires d’usage le plus courant et les plus lourds dans les tiroirs hauts, directement sous le plan de travail, et sur le premier niveau le plus bas du meuble haut. Des accessoires moins utilisés ou de poids moyen pourront être rangés en dessous dans les meubles bas et au-dessus dans les meubles hauts. Enfin, les contenus les plus rarement utilisés et les plus légers pourront être rangés sur le niveau le plus bas des meubles bas et sur le niveau le plus haut des meubles hauts. Des aménagements de cuisine simples et peu onéreux existent pour compartimenter les tiroirs et les étagères.
  • Une bonne visibilité — Pour s’économiser de précieuses minutes à la recherche des ustensiles, il peut être très pratique de prévoir des accessoires de crédence disposés à des endroits judicieux. Vous pouvez également choisir de grands meubles vitrés, des bacs transparents et des étagères qui rendront visibles les principaux ustensiles de cuisine, ceux que vous utilisez le plus souvent. L’éclairage des plans de travail est primordial pour accroître votre efficacité et votre confort d’utilisation. Autant que possible, privilégiez l’éclairage naturel. Pour cela, disposez l’évier et les rangements d’ustensiles prêts d’une fenêtre, et prévoyez des éclairages d’appoint sous les meubles hauts pour éclairer les zones de préparation du plan de travail.

Les grands enjeux d'une cuisine ergonomique sont les suivants : 1) Réduire les efforts. 2) Privilégier le confort. 3) Favoriser l'accessibilité. 4) Mieux gérer l'espace

Les grands enjeux d’une cuisine ergonomique sont les suivants : 1) Réduire les efforts. 2) Privilégier le confort. 3) Favoriser l’accessibilité. 4) Mieux gérer l’espace